15 décembre 2020Formation d’étoiles dans le bulbe central de la Voie Lactée

© 2021 Observatoire Astronomique de Strasbourg | Webdesign et développement Alchimy.

Comme la plupart des galaxies spirales, la Voie Lactée a en son centre une condensation d’étoiles à peu près sphérique appelée bulbe. La formation de ce bulbe est un mystère de longue date, de nombreuses études suggèrent qu’il s’est formé au fil du temps à travers de multiples épisodes de formation d’étoiles.

Vue de la région centrale de la Voie Lactée obtenue par la Dark Energy Camera (DECam) à l’Observatoire interamericain de Cerro-Tololo au Chili, qui a servi à cette étude. © STSCI-2020-56

Une nouvelle étude vient contredire cette hypothèse. Elle révèle en effet que la majorité des étoiles du bulbe central de notre galaxie se sont formées en un seul épisode court de formation d’étoiles il y a plus de 10 milliards d’années. Pour arriver à cette conclusion, les astronomes ont étudié des millions d’étoiles sur 200 degrés carrés de ciel, soit une superficie équivalente à 1 000 pleines lunes. Ils ont utilisé la caméra à énergie sombre (DECam) sur le télescope Victor M. Blanco de 4 mètres à l’observatoire interaméricain Cerro Tololo au Chili. Cet appareil photo grand champ est capable de capturer 3 degrés carrés de ciel en une seule exposition. L’équipe a collecté plus de 450 000 photographies individuelles qui leur ont permis de déterminer avec précision les compositions chimiques de millions d’étoiles.

La richesse des données qui en résulte devrait alimenter de nombreuses autres études scientifiques.

En savoir plus

https://www.insu.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/un-seul-episode-de-formation-detoiles-cree-le-bulbe-central-de-la-voie-lactee

The Blanco DECam bulge survey. I. The survey description and early results – MNRAS Volume 499

R. Michael Rich, Christian I. Johnson, Michael Young, Iulia T. Simion, William I. Clarkson, Catherine Pilachowski, Scott Michael, Andrea Kunder, A. Katherina Vivas , Andreas Koch, Tommaso Marchetti, Rodrigo Ibata, Nicolas Martin, Annie C. Robin, Nadège Lagarde, et al.

https://doi.org/10.1093/mnras/staa2426