SVOM MXT

© 2021 Observatoire Astronomique de Strasbourg | Webdesign et développement Alchimy.

Contribution de l’Observatoire Astronomique de Strasbourg à la mission SVOM.

La mission SVOM (Space-based multi-band astronomical Variable Objects Monitor) est une mission franco-chinoise consacrée à l’étude des plus lointaines explosions d’étoiles, les sursauts gamma. Elle doit être lancée fin 2022 par la fusée chinoise Longue Marche 2C depuis la  base de lancement de Xichang.
Elle est le fruit d’une collaboration des deux agences spatiales nationales, CNSA (China National Space Administration) et CNES (Centre national d’études spatiales) avec les contributions principales des laboratoires de l’Institut de recherche sur les lois fondamentales de l’univers (Irfu) et de l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP) pour la France et de  l’Observatoire Astronomique National (NAO) et l’Institut de Hautes Energies de Pékin (IHEP) pour la Chine…

La mission comporte 4 instruments principaux dont 2 sont français (ECLAIRs et MXT) et 2 sont chinois (GRM et VT) :

  • le télescope ECLAIRs pour détecter et localiser les sursauts gamma dans la bande des rayons X et des rayons gamma de basse énergie (de 4 à 250 keV).
  • le télescope MXT (Microchannel X-ray Telescope) pour l’observation du sursaut gamma dans le domaine des rayons X mous (de 0.2 à 10keV)
  • le détecteur de sursaut gamma GRM (Gamma Ray Burst Monitor) pour mesurer le spectre des sursauts à haute énergie (de 15 keV à 5000 keV).
  • le télescope VT (Visible Télescope) opérant dans le domaine visible pour détecter et observer l’émission visible, produite immédiatement après un sursaut gamma

(en savoir plus)

Crédit CEA-SVOM

L’Observatoire est en charge de la réalisation, du déploiement et de la maintenance des points suivants:

  • Pipeline de traitement au sol des données de la camera à rayons X MXT
  • Base de données de calibrations pour l’ensemble de de la mission
  • Descripteur des produits scientifiques pour l’ensemble de de la mission
  • Schéma des interfaces

L’équipe travaillant sur ce projet est composée de  L. Michel, P. Guillout, A. Lorang, P. Maggi et C. Motch