Accueil
Accueil   >   Actualités : Les grandes galaxies spirales sont des usines à étoiles très efficaces

Les grandes galaxies spirales sont des usines à étoiles très efficaces

mai 15 2019

La galaxie spirale NGC 5371 est une usine à étoiles très efficace et ne contient presque pas de matière normale manquante. © SDSS/Fraternali

Les grandes galaxies spirales, comme notre plus proche voisine, la galaxie d'Andromède, ne laissent presque pas de gaz ou de particules de poussière inutilisées lors de la formation des étoiles. Les astronomes l'ont calculé à partir des vitesses de rotation de plus d'une centaine de galaxies voisines. Les grandes galaxies atteignent une efficacité de 80 à 100% et sont donc beaucoup plus efficaces que les 20% maximums attribués aux précédents détenteurs de records : les galaxies spirales moyennes comme notre Voie Lactée.

Les nouveaux calculs ont également des implications pour ce qu'on appelle la matière normale manquante. Les scientifiques supposent depuis longtemps qu'environ 5 % de l'Univers est constitué de matière normale comme les atomes et les molécules et 95 % de matière et aussi d'énergie noire de nature inconnue. Et de ces 5% de matière normale, la plus grande partie a également été perdue. D'après les nouveaux calculs, il ne manque pratiquement pas de matière normale dans les grandes galaxies spirales.

Les scientifiques sont en train d'adapter la théorie aux nouvelles découvertes. Le fait que la matière normale manquante ait été retrouvée, est un encouragement. Mais le fait que les grandes galaxies forment des étoiles beaucoup plus efficacement que prévu causera des maux de tête dans un avenir proche.

NGC 5371 est un exemple de système en spirale très efficace. Le système est situé à environ cent millions d'années-lumière de la terre dans la constellation des Chiens de chasse près de la Grande Ourse. C'est l'une des plus lourdes des plus de cent galaxies étudiées. Le système ne contient presque pas de matière normale manquante et a utilisé presque toute la poussière et le gaz pour fabriquer les étoiles. La galaxie d'Andromède, notre plus proche voisine à "seulement" 2,5 millions d'années-lumière de nous, semble également être très efficace.

L'étude a été réalisée par Lorenzo Posti (Université de Groningue et Université de Strasbourg), Filippo Fraternali (Université de Groningue) et Antonino Marasco (Université de Groningue et ASTRON) et sera bientôt publiée dans la revue professionnelle Astronomy and Astrophysics.

L'article :
Peak star formation efficiency and no missing baryons in massive spirals. Par Lorenzo Posti (Université de Groningen et Université de Strasbourg, France), Filippo Fraternali (RUG) & Antonino Marasco (RUG et ASTRON). Accepté pour publication dans Astronomy & Astrophysics. (préimpression gratuite : https://arxiv.org/abs/1812.05099)

L'article a été sélectionné parmi les Highlights de la revue Astronomy & Astrophysics.
Astronomy & Astrophysics

Contact : Lorenzo Posti, lorenzo.posti@astro.unistra.fr

Search & Find
avril 25 2018

La date du 25 avril 2018 est attendue avec impatience par de nombreux astronomes du monde entier....

oct. 21 2019

Pour la première fois, une équipe de l’Observatoire Astronomique de Strasbourg a entraîné une...

oct. 10 2019

Oliver Müller, postdoctorant accueilli au sein de l'équipe GALHECOS depuis novembre 2018, a reçu le...

oct. 5 2019

L'Observatoire astronomique de Strasbourg participe à la Fête de la Science 2019 : 5 et 6...

sept. 21 2019

Le Jardin des Sciences coordonne les Journées européennes du Patrimoine 2019 à l'Université de...