Du 20 novembre 2018 au 22 novembre 2018
Strasbourg, France

The ASTERICS (http://asterics2020.eu/) project is organising its fourth VO School. The school...

Accueil
Accueil   >   Actualités : Une étoile avalée par un nouveau type de trous noirs

Une étoile avalée par un nouveau type de trous noirs

juin 18 2018

Image HST dans le domaine visible du champ de vue. La croix centrée sur un amas d’étoiles massif indique la position de la source, située à 12.5 kpc d’une galaxie lenticulaire © HST, Aladin@CDS

En utilisant les données de l'observatoire XMM-Newton de l'ESA1, une équipe internationale impliquant des chercheurs de l’IRAP (CNRS/CNES/Université Toulouse III-Paul Sabatier) et de l’Observatoire astronomique de Strasbourg (CNRS/Université de Strasbourg) a mis en évidence un trou noir d'un nouveau type, dit de masse intermédiaire (de quelques milliers à centaines de milliers de fois la masse du Soleil), alors que celui-ci était en train d’avaler les restes d'une étoile passée à proximité. Ce trou noir représente le chaînon manquant, qui s'était longtemps dérobé aux yeux des astronomes, pouvant expliquer la formation des trous noirs supermassifs (de quelques millions à quelques milliards de fois la masse du Soleil), que l'on peut trouver au cœur de galaxies comme la Voie lactée. Ces travaux sont publiés le 18 juin 2018 dans Nature Astronomy.

1 Les chercheurs ont utilisé les données provenant des observatoires à rayons X, XMM-Newton de l’ESA, Chandra & Swift Neil Gehrels de la NASA ainsi que des images prises par le télescope Canada-France-Hawaii, le télescope Hubble de la NASA, le télescope Subaru, le Southern Astrophysical Research (SOAR) Telescope, et l'observatoire Gemini.

Référence :

A luminous X-ray outburst from an intermediate-mass black hole in an off-centre star cluster. Dacheng Lin, Jay Strader, Eleazar R. Carrasco, Dany Page, Aaron J. Romanowsky, Jeroen Homan, Jimmy A. Irwin, Ronald A. Remillard, Olivier Godet, Natalie A. Webb, Holger Baumgardt, Rudy Wijnands, Didier Barret, Pierre-Alain Duc, Jean P. Brodie and Stephen D. J. Gwyn. Nature Astronomy, le 18 juin 2018. DOI : 10.1038/s41550-018-0493-1

 

Contacts :

Chercheurs CNRS

Didier Barret | T 05 61 55 85 61 / 06 89 70 01 47 | didier.barret@irap.omp.eu

Pierre-Alain Duc | T 03 68 85 24 45‬ | pierre-alain.duc@astro.unistra.fr

 

Chercheurs Université de Toulouse III – Paul Sabatier

Nathalie Webb | T05 61 55 75 70 / 06 26 91 59 09 | natalie.webb@irap.omp.eu

Olivier Godet l T 05 61 55 75 36 / 06 19 02 50 51 l olivier.godet@irap.omp.eu

 

Presse CNRS | Alexiane Agullo l T +33 1 44 96 43 90 | alexiane.agullo@cnrs-dir.fr

 

Voir l'article paru à ce sujet sur le site de l'Université de Strasbourg.

Search & Find
avril 25 2018

La date du 25 avril 2018 est attendue avec impatience par de nombreux astronomes du monde entier....

nov. 9 2018

Le CDS recrute un ingénieur en développement logiciel (H/F) Pour postuler, envoyer CV+lettre de...

oct. 9 2018

L'observatoire sera présent au village des sciences du Palais Universitaire de Strasbourg, avec un...

oct. 8 2018

Une équipe internationale de chercheurs impliquant des astrophysiciens français CNRS/INSU de...

oct. 1 2018

Une équipe d'astrophysiciens de l'Observatoire Astronomique de Strasbourg vient de créer une carte...